Notre équipe

J’ai étudié  la science politique en français à l’Université de Bucarest et les etudes européennes en français à l’Université Babes-Bolyai de Cluj. J’ai suivi un Master 1 en Action publique à l’Université Paris-Est Créteil et j’ai suivi une spécialisation en Ingénierie électorale au sein d’un Master 2 à l’Université Lyon 2 Lumière, pour lequel j’ai bénéficié de la Bourse du gouvernement français.

J’ai été impliquée dans le développement de la communauté francophone d’affaires dans la région de Cluj, ainsi que dans de nombreux projets universitaires francophones, en tant que co-responsable du Centre d’études africaines de l’Université Babeş-Bolyai.

Mon intérêt pour l’observation électorale se manifeste à la fois au niveau académique, par des recherches sur l’observation électorale (missions et rôle de la francophonie, les besoins de l’administration électorale roumaine), ainsi que par différents stages et projets appliqués.

Ainsi, j’ai effectué des stages dans le milieu institutionnel (au Parlement Européen, au Conseil de l’Europe), mais aussi dans le milieu associatif (l’ONG tunisienne Mourakiboun, Funky Citizens, à Bucarest). De plus, j’ai eu l’occasion d’être observateur électoral indépendant et d’intégrer l’équipe centrale de coordination de l’observation électorale indépendante au niveau national, par le projet FiecareVot.

Pour l’instant, je suis Promoteur de la démocratie européenne au sein de l’équipe de Promoteurs du Bureau du Parlement Européen de Roumanie.

J’ai développé ce projet parce que je suis fermement convaincue que l’observation des élections donne l’impulsion civique nécessaire dont un jeune a besoin pour comprendre les défis du système actuel et de la démocratie, de manière pratique, appliquée, et dans une dynamique passionnante.

Après une formation à la Faculté de Sciences Politiques de l’Université de Bucarest (FSPUB), j’ai intégré le Master franco-roumain «Politique en Europe : État, Frontières et Sociétés», organisé par l’EHESS (mention Études Politiques) et la FSPUB. Actuellement je suis doctorante à l’Université de Bucarest et à l’EHESS Paris, au sein du Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités – Fonds Yan Thomas (LIER-FYT).  Ma thèse s’inscrit dans la continuité d’un travail de recherche initié au sein du projet de recherche AUF « Comparer la “corruption” politique aujourd’hui dans les nouvelles démocraties » et se donne pour objectif d’interroger les mouvements anti-corruption dans la Roumanie d’après la Révolution de 1989. En complément à ma recherche doctorale, j’ai pu délivrer des enseignements d’introduction à la science politique et aux études européennes au sein du département de science politique de l’Université de Bucarest. Menée par le désir de l’engagement civique, je me suis impliquée dans Le réseaux d’observateurs électoraux francophones de Roumanie. Pour moi ce projet représente une belle initiative qui encourage une forme alternative d’éducation politique et un nécessaire exercice démocratique qui entraine le développement de l’esprit critique des jeunes.

 

Actuellement, inscrite au programme de doctorat à la Faculté de Sciences Politiques, de l’Université de Bucarest avec une thèse sur le clientélisme politique au début du XXème siècle en Roumanie, diplômée du programme de master à double diplôme, « Politique en Europe : Etats, Frontières et Sociétés », organisé par la Faculté de Sciences Politiques de l’Université de Bucarest et l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales Paris, elle détient une licence dans le domaine des sciences politiques en français, diplôme obtenu dans le cadre de la Faculté de Sciences Politiques de l’Université de Bucarest. Depuis janvier 2018, elle travaille à la Chambre Française de Commerce et d’Industrie en Roumanie. Elle a travaillé auparavant l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration de l’Ambassade de France en Roumanie. Pour elle, le réseau d’observateurs électoraux francophones de Roumanie est une opportunité pour les jeunes de s’engager dans la vie démocratique de leur communauté qui ne s’effectue pas seulement par le vote. A travers ce projet nous leur donnons la possibilité de s’impliquer activement dans la vie civique en participant en tant qu’observateurs électoraux indépendants aux élections en arrivant à se spécialiser finalement en observation électorale en Roumanie. Pour cela, il est important de s’intéresser aux enjeux politiques et de contribuer ainsi à la définition de leur futur en votant, afin d’exprimer leurs voix et leurs choix et, tout en veillant au bon déroulement des élections.

Alexandru Apetroe est doctorant en sciences politiques au sein de la Faculté d’études européennes de l’Université Babeş-Bolyai de Cluj et chercheur stagiaire à l’Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle, diplômé en droit (Université Al. I. Cuza de Iaşi), relations internationales et études européennes (Université Babeş-Bolyai de Cluj) et politiques publiques (Université Paris-Est Créteil). 

Pour moi, voter n’est pas seulement un devoir civique, en votant nous contribuons activement à la vie publique car les premiers bénéficiaires de la démocratie sont les citoyens et non ceux que nous choisissons chaque 2 ou 4 ans. 

Même si nous avons l’impression que l’exercice du droit de vote est la “démocratie”, la participation citoyenne ne doit pas uniquement concerner cet acte symbolique, nous devons participer à l’ensemble du processus démocratique. 

L’observation électorale est l’un des moyens par lesquels nous pouvons commencer à contribuer activement à l’assurance qualité et à l’amélioration du processus démocratique. Nous avons la possibilité, parallèlement à l’exercice des choix électoraux, de superviser le processus électoral et d’informer les institutions compétentes de la survenance d’irrégularités ou de l’apparition d’illégalités tout au long de la période électorale et pas seulement le jour du scrutin. 

Je pense qu’il est important de réaliser qu’une société politiquement saine est en train de se construire non seulement par la réforme des institutions et par le processus législatif, mais également par la participation active des citoyens à la vie publique.

 

Je suis diplômée de la Faculté des lettres, section Roumain-Espagnol. Pendant la faculté, j’ai fait du bénévolat à plusieurs reprises. Au cours de ma deuxième année d’études, j’ai choisi d’aller à Maurice en tant que bénévole pendant deux mois. Là-bas, j’ai enseigné l’anglais à des enfants issus de milieux défavorisés, en suivant et en soutenant leur développement continu. Le bénévolat a toujours été un élément important qui m’a permis de sortir de ma zone de confort, de découvrir de nouveaux horizons et de miser sur des principes et des valeurs fondées sur les droits de l’homme. Je travaille actuellement en tant qu’ingénieur support Microsoft. Je pense que la participation citoyenne est le seul changement de la société qui dépend de nous et qui, en même temps, semble être un idéal tangible. Le vote est un droit que nous devons certainement apprendre à l’exercer. Mon implication dans ce projet vient du désir d’être entendue. Ma voix, comme toutes celles des électeurs, compte, et cette initiative nous apporte à tous un exercice et propose de développer l’engagement civique que nous avons envers la société dans laquelle nous vivons.

Notre initiative

Nous avons le désir de constituer un réseau de jeunes experts en observation électorale en Roumanie, qui bénéficient de l’expertise française dans ce domaine.

Pour les élections européennes du 26 mai 2019, nous organisons la première mission d’observation électorale indépendante en Roumanie, composée exclusivement de jeunes observateurs francophones.

Partenaires

Cette initiative est soutenue par : le Conseil de l’Europe, l’Institut français de Bucarest, Funky Citizens, Fiecare Vot et Expert Forum

Închide Menu